Les lives du POP UP! #4 : nos petits plaisirs du mois de mai

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

C’est bien connu qu’à La Vague Parallèle on aime beaucoup le Pop Up du Label. Simplement parce que c’est un lieu incontournable de la scène parisienne des musiques actuelles, mais aussi parce que l’endroit et l’équipe sont top ! Que demander de mieux ? En tant que bons habitués, on a donc décidé de consacrer un article sur les incontournables lives du mois. “Au mois de mai fais ce qu’il te plaît”, c’est donc naturellement qu’on vous présente aujourd’hui nos petits plaisirs du mois passé !

Lulu Van Trapp

Le mois de mai a commencé tambour battant par le bal de promo de Lulu Van Trapp. Une soirée survitaminée organisée par H O M I E S qui avait tout d’un rêve. Après s’être frayé un chemin parmi les arches de ballons baudruches et les rideaux de paillettes, le génial guest Murman Tsuladze a distordu l’espace-temps, si bien qu’on ne savait plus trop sur quel continent on était, ni dans quelle période nous vivions. Armé d’un saz (luth traditionnel kurde) dont le son est modifié par des pédales d’effets, l’énergumène nous envoûte par des sonorités orientales sur fond de techno russe et de rythmes reggaeton (oui oui, vous avez bien lu). Après un bol d’air frais qui s’imposait et une nouvelle bière fraîche, c’est au tour de Lulu Van Trapp de lancer leur prestation. Et quelle prestation ! Encore plus fous qu’à l’accoutumée, les quatre compères enflamment la foule dans leurs rôles respectifs : la chanteuse exubérante, le guitariste sautillant, le bassiste dandy et le batteur flegmatique. Leur pop lo-fi se pare d’habits de rock psychédélique, et leur charisme finit de retourner un Pop Up électrique comme rarement. Échaudée par le pogo sous ses yeux, Rebecca Baby finira par sauter en robe de soirée dans l’audience, qui la portera alors qu’elle marche au plafond. Lulu Van Trapp ou le contre-pied permanent : un groupe introuvable sur Spotify, dont seulement trois morceaux sont disponibles sur YouTube, mais dont on retrouve déjà les têtes sur des boîtes d’allumettes et les sigles sur des t-shirts peints à la main. Un groupe, surtout, capable de générer une famille d’adeptes qui les suit dans tous les coins les plus hype de la capitale. À quand l’EP ?

Victor.

The Jungle Giants

En mai, fais ce qu’il te plaît, c’est donc tout naturellement qu’on s’est rendu voir The Jungle Giants le 8 mai dernier. Depuis leur première performance en 2011, la discographie de ces quatre musiciens australiens acharnés n’a cessé de grossir et s’embellir, notamment avec la sortie de leur troisième album en 2017, Quiet Ferocity. À présent, avec 3 albums et 2 EP à leur actif, les jeunes ont bien grandi et ont de quoi vous perdre dans leur jungle géante de morceaux ! Ce soir-là, la pop à la touche indie rock de The Jungle Giants a tout emporté sur son passage. Les plus grand fans de Quiet Ferocity n’ont en tout cas pas été déçus, nous les premiers, puisque la plupart des morceaux joués en étaient tirés. Bien qu’hypnotisé par leur férocité silencieuse et contagieuse, on a quand même pu savourer quelques titres plus datés comme She’s A Riot ou leur plus gros tube Used To Be In Love, toujours aussi entraînant ! Un live à la hauteur de nos espérances qui s’est achevé sur Feel The Way I Do, titre sur lequel on a pas pu s’empêcher de danser, comme tout le public présent en ce soir de jour férié.

Chloé.

Faces On TV

Après avoir découvert la pop belge si raffinée de Faces On Tv sur les plateformes, notamment à l’occasion de la sortie de son premier album, Night Funeral, on s’est naturellement empressé d’aller le découvrir en live le 30 mai dernier, en sachant pertinemment, avant même que le concert n’ait commencé, qu’on ne ressortirait certainement pas du Pop Up du Label sans être littéralement chamboulé. Chose dite, chose faite. Il n’y a pas à dire, la musique de Faces On TV est simplement une des plus belles que l’on a pu entendre en concert ces derniers temps. Jasper Maekelberge, également producteur de Fever, dernier opus de Balthazar, nous a nettement confirmé sa casquette d’explorateur de sonorités novatrices et dénicheur d’arrangements en tout genre. Entre silence mesuré et dosé, son travaillé et maniement des atténuations et effets, sa musique s’écoute avec une attention particulière pour en saisir les moindres détails, mais surtout elle se vit ! C’est en tout cas ce que Jasper et ses musiciens, tous aussi excellents les uns que les autres, nous ont démontré ce soir-là. Comment ne pas évoquer la sublime voix de Dienne Bogaerts, qui accompagne Jasper tout au long de ce set, dotée d’un talent particulier dans le maniement de plusieurs instruments simultanément, tout en assurant les chœurs ? Et des instruments, on en a aperçu tout au long de ce concert, c’est d’ailleurs ce qui fait du live de Faces On Tv une véritable leçon et expérience musicale : basse, batterie, guitares, clavier, xylophone, flûtes et toute une tripotée de petites percussions utilisées ici et là, enregistrées à l’aide d’une pédale de loop. Suspicious, Looking Glass ou encore Tell Me démontrent bien de cette richesse instrumentale… Un véritable orchestre psychédélique et contemporain, sublimé par la douce voix de Jasper, qui jongle entre morceaux rythmés et balade sensuelle à la perfection.

Chloé.

MIDI Presents #1

On s’est également rendu au Pop Up du Label le 22 mai dernier à l’occasion du nouveau rendez-vous lancé par nos chers amis de MIDI Artists, baptisé MIDI Presents. Le concept ? Y organiser une soirée par trimestre dans le but de faire découvrir les artistes émergents français et étrangers de demain. Pour ce premier opus, les dénicheurs avaient convié Ex-Ile, qui viennent de sortir leur premier EP, NLS, chez Gum / Barclay. Le jeune duo de Noisy-le-Sec oscille agilement entre une pop urbaine plutôt fournie en matière de son et un rap français qui a du flow ! Duo à suivre de près sans plus attendre.

Étaient également de la partie le duo d’amis londoniens de The Rhythm Method qu’on a découvert ce soir-là, pour notre plus grand plaisir ! The Rythm Method est ce genre de groupe qu’on ne peut classer dans aucune catégorie tellement leur musique est personnelle et singulière. On pourrait tout de même dire que leur son est un mélange de pop légèrement rétro 90s, agrémentée de voix aussi bien chantées que rappées et même parlées, qui dévoilent des textes plutôt hilarants et humoristiques. Joey et Rowan ou l’association du pitre et du sérieux, qui fait de leur live quelque chose d’atypique qu’on aurait bien envie d’assimiler à une comédie musicale naturelle et dénuée d’artifices qu’on à plaisir à écouter et regarder ! Le duo sortira son premier album à la rentrée chez Moshi Moshi Records, on a hâte d’en voir le résultat !

Chloé.

Rendez-vous le mois prochain pour les Lives du Pop Up #5 de juin qui s’annonce déjà chargé en découvertes en tout genre ! Vous trouverez toute la programmation du Pop Up du Label ici.