Les clips de la semaine #38

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Les clips de la semaine, c’est votre rendez-vous du dimanche. Pour faire passer votre gueule de bois et pour adoucir votre week-end, on vous sélectionne les clips qui ont fait l’actu de ces derniers jours. Les clips de la semaine épisode 38, c’est maintenant.

SEIN – DIS MOI TOUT

On attaque cette sélection hebdomadaire avec la nouvelle merveille de SEIN, et ça n’a rien d’un hasard. Cette semaine, le duo parisien a lâché une petite pépite dont le refrain est déjà solidement chevillé à nos tympans. DIS MOI TOUT, c’est son nom, est un cri de rage désespéré autant qu’un hymne brûlant à la fureur de vivre, de vibrer et de danser. Signe que les deux garçons ont musclé leur jeu, ils se sont entourés de Jean-Charles Charavin, qui se cache derrière certains des clips d’Hamza, Lonespi ou Yseult, pour réaliser cette nouvelle vidéo. Prometteur, à l’approche de la sortie de leur prochain EP, prévue pour le 4 octobre prochain.

 

Isaac Delusion – Fancy

Mesdames et messieurs, asseyez-vous, éteignez vos téléphones et ouvrez grand les yeux : les magiciens de la pop française sont de retour ! Voix de velours, tentures colorées, chorégraphies hypnotiques et décors en trompe l’oeil, tous les ingrédients sont réunis pour faire de Fancy un tour de magie à la douceur et à la saveur bien réelles. Contrairement aux Houdini ou aux Majax, les deux illusionnistes, Loïc Fleury et Jules Pacotte, ne comptent pas disparaître derrière un écran de fumée et ont bien plus d’un tour dans leur sac, puisqu’ils seront de retour sur le devant de la scène avec un nouvel album, uplifters, à paraître le 8 novembre 2019.

 

L’Épée – Springfield 61

Qui a dit que les supergroupes étaient passés de mode ? Morceau après morceau, les quatre lascars de L’Épée, quintessence de ce qui se fait de mieux de chaque côté de l’Atlantique, nous démontrent le contraire. Quelques semaines après le très noir The Last Picture Show, le groupe revient cette fois avec Springfield 61, récit fantasmé de la rencontre entre Emmanuelle Seigner, Anton Newcombe et The Limiñanas. Accrochez vos ceintures, hissez-vous à bord de ce vaisseau qui brille de mille feux, et laissez-vous porter à travers les fantastiques influences steampunks et nippones qui bercent ce clip qui accompagne la sortie de leur premier album, Diabolique.

 

Von Pariahs – Drinks

Qui d’autre que les Franco-Britanniques de Von Pariahs pouvaient nous pousser à une telle entorse au règlement ? Vous l’aurez compris, ce n’est pas vraiment avec un clip que le groupe est revenu cette semaine. Mais on ne pouvait pas décemment passer à côté de Drinks, six ans après la sortie de leur premier album, Hidden Tensions. Alors pour cette fois, on se contentera des ondulations de ces fines bandes striées, et on se régalera de cet énigmatique jeu à trois entre voix, piano et guitares, plein de fureur et de sensualité. Rendez-vous le 18 octobre prochain pour la sortie du nouveau disque du groupe.

 

Oxmo Puccino x Orelsan – Ma Life

L’air de rien, deux des plus grands rappeurs français ont lâché une petite bombe ce vendredi. Un featuring entre Oxmo Puccino et Orelsan qui fleure bon les années 90 : deux rappeurs dans une voiture, un beat minimaliste, des mots ciselés, un flow posé. Dans la plus pure tradition du genre, on y trouve même une pique envers un certain duo toulousain. Une très belle surprise sous forme de satisfaction du chemin parcouru qui lance parfaitement le week-end.

 

 

Gaetan Nonchalant – C’est la vie

On l’avait découvert comme collaborateur de Fantastic Mister Zguy sur le tendre EP Punk Love. On avait admiré sa drôle de dégaine, entre flegme et candeur, sur la scène du Point Ephémère. On retrouve le plus nonchalant des chanteurs lors d’une ballade bucolique qui nous rappelle ces moments où le soleil se couchait, sonnant le glas d’une journée de fin d’été lors de l’enfance. Une ode à la vie en toute simplicité, clipée sur pellicule, à écouter allongé dans l’herbe sous une légère brise.

 

Bombay Bicycle Club – Eat, Sleep, Wake (Nothing But You)

Ils sont de retour ! Les Anglais de Bombay Bicycle Club signent un des titres indés de la rentrée. Au-delà de la chanson impeccable, qui trouve le parfait équilibre entre une puissance entrainante et une mélancolie tendre, on applaudit le clip dardé de second degré où le Royaume-Uni est dépeint comme un pays ayant sombré dans le chaos depuis que le trio s’est effacé des projecteurs. Pour en découvrir davantage, il faudra vous armer de patience et attendre le 17 janvier prochain et la sortie de Everything Else Has Gone Wrong, le prochain album du groupe.

 

Kid Francescoli – Eu Quero

Avez-vous déjà écouté du Kid Francescoli en roulant le long d’une côte, le bras flottant dans l’air par la fenêtre ouverte, lorsque le soleil couchant peint une magnifique robe dorée sur la toile de la mer ? Le genre de moment appelant à vivre l’instant présent. Si oui, grand bien vous en face. Si non, l’artiste vous offre une session de rattrapage avec cette ballade en scooter somptueuse. Si le Kid s’éloigne de ses habituelles inspirations italiennes pour voyager vers la bossa nova, on reconnait bien le romantisme caractéristique des productions de l’artiste. Tout en douceur, tout en chaleur. Tout simplement.

 

Else – Back to 8

Changement d’ambiance et de décor. Le duo Else nous emmène cette fois à Montfermeil, dans le 93, en plein coeur d’une ville qui alimente les craintes et les fantasmes, souvent dépeinte comme une jungle urbaine hostile et dangereuse depuis les émeutes qui y ont eu lieu en 2005. Back to 8 est avant l’histoire d’une vie comme il en existe des milliers. Entre les beats et les prods acérées, on y suit le quotidien d’Amine sous l’oeil d’Adrien Lagier et Oussmane Ly (à l’oeuvre notamment pour les clips de Damso, Orelsan, ou Lomepal), dans un clip qui entend briser les clichés, réhabiliter la ville et mettre en avant sa normalité,

 

Izïa – Trop vite

Eh oui, c’est déjà la fin de cette sélection des meilleurs clips de la semaine. On est d’accord avec vous, c’est passé… Trop vite. Même si la fatigue commence à nous inspirer des jeux de mots vaseux, on se doit de remonter bien vite en selle pour suivre Izïa dans sa nouvelle aventure. Quatre ans après la sortie de son dernier album, la jeune femme se dévoile dans un huis clos intime et poignant, réalisé par Joy Lacombe Ait-Said, qui laisse transparaître, à la lueur des néons rouges, l’urgence des sentiments qui s’étiolent, la relation qu’on laisse filer entre ses doigts.