Nouvelle preuve que tout va mieux au printemps : ascendant vierge est de retour !
"
Auteur·ice : Philomène Raxhon
27/03/2024

Nouvelle preuve que tout va mieux au printemps : ascendant vierge est de retour !

Allégresse printanière : ascendant vierge est de retour en ce mois de mars avec un nouveau single, Lotus Noir. Armé·es du même rythme effréné et d’une noirceur nouvelle, le duo composé de Mathilde Fernandez et Paul Seul nous revient comme des fleurs qui percent la neige à coups de techno hardcore. 

Il est des réveils plus renaissance-retour-du-Christ-résurrection que d’autres. Au printemps surtout, certains matins sont faits d’allégresse estivale tandis que d’autres se résument à des croûtes aux yeux et à un pif plus fourni en matière verdâtre qu’une édition des Kids’ Choice Awards circa 2009. Cette année, on est pourtant plus enclin·es à accepter notre sort et à embrasser les allergies printanières (maudit pollen) car hourra, alléluia, Dieu soit loué·e, Mazel tov : ascendant vierge a sorti un nouveau single. Le voilà le retour des tous·tes puissant·es et des fleurs du printemps ; ce morceau s’appelle Lotus Noir, et il a tout d’un hymne au printemps maudit.

Avec ce titre aux airs punk, ascendant vierge défriche de nouveaux horizons de sa réflexion sur notre génération. Le duo surplombe le monde, “domine la ville” comme le chante de sa voix aussi lyrique que destructrice Mathilde Fernandez. La cantatrice se pose au-dessus du paysage, contemple les “fourmis apeurées“, avant de les écraser. Analyse imagée du “main character syndrome”, Lotus Noir est un commentaire acerbe sur la démesure de l’égo. Un God-complex, si on veut.

Si Lotus Noir apparaît par ailleurs plus sombre que la techno euphorique à laquelle nous ont habitué·es ascendant vierge, la musique du duo se reconnaît à son rythme haletant. On ne se refait pas. Traqué·es comme un coin de soleil en terrasse, Mathilde Fernandez et Paul Seul semblent vouloir courir vers la lumière, ou échapper à l’obscurité. Au printemps, on ne sait jamais trop si on se délecte de l’approche de l’été ou si l’on expire d’être enfin délivré·e de la torpeur de l’hiver. Pour autant de torpeur justement, les deux musicien·nes apparaissent figé·es dans cette vidéo qui accompagne le morceau, comme à la merci de l’ardeur tant désirée.

Quand bien même on voudrait jouer les Christ ressuscité, autant y aller en grandes pompes. Non content·es de nous revenir avec un single d’ores et déjà hymne de notre printemps, ascendant vierge dévoilera bientôt un EP, explorant peut-être encore plus cette obscurité nouvelle, avant un Zénith (unique date en France de 2024) le 30 novembre prochain. They have risen !

Vert:
Vert: